UK  |   FR  |  NL   |  DE  |  US
Longevity Partners
   Archive
23 March 2020

L’esprit entrepreneurial : Les talents de l’immobilier qui deviennent fondateurs – avec Etienne Cadestin

« Notre monde est un monde de start-ups » Dans un article récent, Karl Tomusk nous parle des nouveaux enjeux de l’industrie de l’immobilier ainsi que des stars montantes de l’entreprenariat, incluant le PDG et Fondateur de Longevity Partners, Etienne Cadestin :

Presque la moitié des millennials (49%) déclaraient l’année dernière être prêts à quitter leur travail d’ici à deux ans si la possibilité se présentait. Plus d’un tiers accusaient le manque de progression tandis que 28% rejetaient la faute sur le manque d’opportunités de développement personnel.

Les grandes entreprises d’aujourd’hui se doivent de repenser leur approche au développement personnel et professionnel de leurs employés. Plus que jamais, elles se doivent de comprendre ce qui pousse un employé à quitter le confort d’un emploi correctement payé pour aller s’aventurer dans l’inconnu.

La rétention des employés est clé dans le secteur de l’immobilier. Les nouvelles stratégies de rétention, comme le principe « d’échange et partage » du CBRE, permettent aux employés de changer momentanément de place (qu’elle soit d’ordre géographique ou hiérarchique) ont prouvé leur réussite à travers des résultats impressionnants affichant 85 à 90% de taux de rétention des employés.

Les contraintes existantes des grandes structures (en terme de créativité, d’initiative ou de temps) sont souvent à l’origine de la fuite des talents, qui souhaitent réaliser leurs rêves entrepreneurials ailleurs. Le succès de ces entrepreneurs se trouve souvent dans leur capacité à identifier les nouveaux enjeux de l’industrie et à créer rapidement des structures qui les prennent en compte avant tout le monde.

Certaines grandes structures encouragent néanmoins les esprits entrepreneurs. Par exemple, un employé de Savill interviewé déclarait qu’il avait pu lancer sa propre start-up en 2016, et que sa position au sein de l’entreprise lui avait permis de se différencier des autres start-ups grâce à l’appui d’un acteur majeur et grâce à son entourage professionnel – conscient des us et coutumes d’un business naissant.

Il est vrai que rester en bon terme avec ses anciens employés est, la plupart du temps, essentiel à un bon développement professionnel. Parmi les stars montantes de l’immobilier interviewées, notre PDG et Fondateur, Etienne Cadestin confiait « Je dis toujours que je suis un produit de Knight Frank ». Etienne reconnaît en effet avec plaisir que la structure de travail basée sur le soutien dans laquelle il a évolué et les superbes projets auxquels il a participé lui ont apportés la confiance nécessaire pour monter sa propre entreprise, Longevity Partners, en 2015.

Il est aujourd’hui certain que les grandes entreprises se doivent de comprendre et d’apprécier l’importance des relations avec leurs anciens employés et leurs employés revenants. La mise en place de structures adaptées assurerait donc une culture de reconnaissance plutôt que de ressentiment entre anciens employeurs et nouveaux entrepreneurs.