UK  |   FR  |  NL   |  DE  |  US  |  JP
Longevity Partners
   Archive
22 April 2021

Célébrer la Journée de la Terre en 2021

Certaines célébrations donnent lieu à des jours de congé, des excuses pour des excès de gloutonnerie ou encore à des échanges de cadeaux inutiles avec certaines connaissances. Mais les meilleures célébrations suscitent des moments de réflexion, des motifs de réjouissance et des dons plus désintéressés. À ces fins, la Journée de la Terre est l’exemple même d’un de ces moments uniques à valoriser...

Histoire

L'histoire de la Journée de la Terre prend racine dans les années 1960, à un moment où de nombreux Américains commençaient à prendre conscience de l'ampleur de la dégradation environnementale alors autorisée aux États-Unis. Jusqu'à cette époque, la protection des ressources naturelles de la planète n’étaient pas à l’ordre du jour aux Etats-Unis, et les militants pour le climate se faisaient rares. Le Printemps silencieux de Rachel Carson, l'incendie de la rivière Cuyhoga, la découverte par Clair Patterson de problèmes endémiques de plomb létal, la catastrophe de la mine de Farmington, les quatre jours de pollution atmosphérique tuant 80 personnes à New York, la création du Fonds de défense de l'environnement et Apollo 8 révélant les premières images du "lever de terre" sont tous des sujets environnementaux poignants de cette décennie. Écoutez la chanson "Pollution" de Tom Lehrer pour obtenir des explications sans les jurons.

Inspiré des manifestations contre la guerre du Viêt Nam organisées sur les campus universitaires, le sénateur Gaylord Nelson (D-Wisconsin) a développé le concept de la Journée de la Terre en 1969, concevant une grande manifestation environnementale populaire "pour renverser le statu quo politique et forcer l'inscription de cette question à l'ordre du jour national". L'appel à l'action était urgent, et la réponse reçue était la bienvenue. En sensibilisant le public à la pollution et à aux enjeux environnementaux, Nelson espérait placer cette problématique sous le feu des projecteurs nationaux. Au milieu d’une nature souffrante, cet éloge de la Terre était exceptionnel.

Mais au lieu de ce sombre début, l'histoire commence réellement au début des années 1800. Permettez-moi de vous présenter le père oublié de l'environnementalisme (et mon coup de cœur historique), Alexander Von Humboldt. Humboldt était un géographe, naturaliste, explorateur, enseignant et ami de nombreuses personnalités historiques allemandes. Il était constamment curieux, insatiable d'aventures et travaillait à un rythme maniaque - motivé par sa passion pour la nature et la science et alimenté par la caféine, qu’il appelait son "soleil concentré".

Humboldt voyait l'environnement mondial comme une toile de vie, un seul organisme vivant, où chaque partie individuelle est une force animée qui agit sur l'ensemble.  Dans ce réseau d'organismes métaphorique, disait Humboldt, "aucun fait ne peut être considéré isolément" ; même les plus petites parties sont cruciales pour le succès de la toile naturelle.  Lorsque la nature est considérée de cette manière, sa vulnérabilité devient évidente. Si l'on donne un coup de pied à un caillou, c'est toute la montagne rocheuse qui risque de s'écrouler dans une avalanche.

Il a étudié toute une série de processus environnementaux et a contribué à jeter les bases de la climatologie comparative. Humboldt a été le premier à décrire la puissante capacité de la nature à enrichir l'atmosphère en humidité et l'effet de refroidissement qui en découle. En 1800, Humboldt est devenu le premier scientifique à rendre compte du changement climatique induit par l'homme.  Il avait observé les plantations coloniales au Venezuela et s'était alarmé de la déforestation irréfléchie, du gaspillage des ressources en eau et des dommages écologiques causés par la monoculture. Il a remarqué des problèmes alors négligés qui ont mis plus de 200 ans à être connus de tous.

Il faut donc considérer Humboldt comme la graine qui a germé et s'est développée pour devenir la Journée internationale de la Terre. Il a plaidé pour le succès de l'environnement et le respect biologique bien avant que nous n'atteignions les niveaux actuels de pollution de l'atmosphère.

Les prévisions à court terme pour la planète telle que nous la connaissons peuvent sembler effroyablement sombres. Heureusement, la perception qu'ont les gens de la Journée de la Terre est en train de devenir de plus en plus un mode de vie engagé, et non plus un simple spot annuel sur les réseaux sociaux. Cette transition vers un mode de vie durable n'aura l'impact nécessaire que si elle est abordée à l'échelle mondiale. Le jeudi 22 avril marque le 51e anniversaire de la Journée de la Terre, mais peu importe depuis quand vous l'observez, le moment est plus que jamais venu de montrer votre affection et votre respect pour la nature.

Quelques idées pour célébrer la Journée de la Terre dans le secteur de l’immobilier:

Gérez vos propriétés avec sagesse. Si vos biens ne suivent pas déjà les meilleures pratiques en matière d'intégrité environnementale, profitez de la Journée de la Terre cette année pour réévaluer les pratiques de gestion des sites. Maîtrisez la gestion de votre énergie et de vos équipements. Utilisez des équipements d'entretien à faible taux d'émission. Prenez soin de la santé du sol en restaurant les zones érodées et en prévenant la sédimentation. Utilisez les matériaux et les activités de construction de manière à ne pas contribuer à la pollution de l'air. Veillez à ce que tous les produits utilisés pour nettoyer les surfaces imperméables soient certifiés "verts" conformément aux normes nationales applicables. Contrôlez fréquemment les systèmes d'irrigation et corrigez les erreurs si nécessaire. Améliorez les pratiques de recyclage pour traiter de manière responsable plusieurs types de flux de déchets. Pour les biens situés dans des régions au climat hivernal rigoureux, assurez-vous que les dégivreurs utilisés sur le site ne contiennent pas de produits chimiques agressifs comme le chlorure de calcium ou le chlorure de sodium, ou décidez de diminuer la surface de revêtement qui recevra un traitement de dégivrage.

Investissez dans les énergies renouvelables. Commencez par des chargeurs de téléphone, des parasols ou des guirlandes lumineuses fonctionnant à l'énergie solaire, qui constituent des adaptations rapides pour soutenir la mission de la Journée de la Terre. La transparence accrue de l'empreinte environnementale des entreprises et les politiques gouvernementales de plus en plus strictes poussent le monde des entreprises à se mettre au vert. Les investisseurs immobiliers s'adressent à Longevity Partners pour obtenir et installer des énergies renouvelables pour leurs actifs et leurs portefeuilles. Les grandes entreprises et les particuliers peuvent financer leurs sources d’énergies renouvelables (énergie solaire, éolienne, hydraulique, marémotrice ou géothermique) afin d'obtenir des avantages environnementaux durables et d'augmenter les bénéfices à long terme.

Élaborez et suivez une politique ESG rigoureuse. Si vous êtes à la tête d'une petite ou d'une grande entreprise, mettez en œuvre une politique axée sur la gestion de l'environnement, les questions sociales et la gouvernance d'entreprise, trois facteurs essentiels de la performance non financière d'une organisation. Les stratégies environnementales peuvent affecter la consommation d'énergie, les déchets, la pollution, l'empreinte écologique, la conservation des ressources naturelles, le comportement en matière de transport et le traitement de la faune et de la flore. Ces principes peuvent être utilisés pour déterminer les risques environnementaux de l'entreprise et la manière dont elle prévoit d'aborder et de gérer ces risques. Le volet social couvre les relations commerciales de l'entreprise. La recherche de fournisseurs partageant les mêmes valeurs écologiques, le soutien de la santé et de la sécurité des employés et l'engagement solidaire avec la communauté locale sont autant de pratiques souhaitables. En termes de gouvernance, les entreprises doivent garantir des méthodes de comptabilité précises et transparentes, s'abstenir de verser des pots-de-vin pour obtenir des traitements préférentiels et, bien sûr, ne pas enfreindre les codes juridiques. Définissez des objectifs quantifiables pour améliorer la responsabilité et l'innovation dans chaque catégorie, et définissez une méthode de travail pour traiter ces questions de manière responsable. Même si vous n'avez pas le pouvoir de faire appliquer une telle politique, vous avez toujours une influence. Peut-être pourriez-vous l'utiliser lors de la Journée de la Terre pour vous exprimer et faire une suggestion. Puisqu’elle ne présente pratiquement aucun inconvénient, encourager une politique ESG solide pourrait même vous permettre de décrocher votre promotion.

Modernisez votre maison ou votre bureau. Il ne suffit pas d'éteindre l'interrupteur lorsque vous quittez une pièce ou de régler les paramètres de la télévision pour tamiser l'éclairage.  Pour plus d'avantages, remplacez les appareils énergivores par des modèles modernes et efficaces. L'éclairage fluorescent contient du mercure, se détériore rapidement, émet de petites quantités de rayons UV et se révèle peu performant en raison de ses systèmes omnidirectionnels. Vous pouvez remplacer ces ampoules traditionnelles par des LED pour un meilleur rendement. Recherchez des produits certifiés écologiques, tels que les produits portant le label ENERGY STAR, pour obtenir des informations crédibles lors de vos décisions d'achat.  Outre les optimisations énergétiques, vous pouvez réaliser des économies d'eau grâce à des brise jet pour robinets à faible débit, des minuteurs de douche, des toilettes à double chasse et des réservoirs d'eau de pluie. Les dérivateurs d'eaux grises sont également très utiles pour recycler les eaux usées-mais-réutilisables provenant des douches et des machines à laver. Ces eaux "grises" peuvent ensuite être utilisées pour alimenter les toilettes ou irriguer la pelouse ou le jardin. Si ces suggestions peuvent avoir des coûts financiers préliminaires décourageants par rapport aux outils conventionnels (malgré leur inefficacité), gardez à l'esprit les économies colossales que vous réaliserez à long terme.

Achetez des compensations de carbone. Il s'agit d'un moyen pratique, simple et efficace de lutter contre le dérèglement climatique et de soutenir l'industrie des énergies renouvelables. Selon Treehugger.com, les six meilleurs programmes de compensation des émissions de carbone sont les suivants : NativeEnergy, Sustainable Travel International, TerraPass, Clear, myclimate et 3Degrees.

Faites preuve de sagesse dans vos déplacements. Le coût réel de la conduite quotidienne pour se rendre au travail va bien au-delà du prix de l'essence ou du coût mental en termes de rage au volant, de stress, d’anxiété liée au temps perdu et de la frustration associés aux manœuvres quotidiennes dans le trafic. Le coût réel du secteur des transports comprend la consommation de combustibles fossiles, qui représente environ un quart des émissions de gaz à effet de serre liées à l'énergie et causées par l'homme sur la planète. Les stratégies écologiques pour les déplacements professionnels comprennent la marche, le vélo, les transports en commun, le télétravail (travail à distance), une concentration des heures de travail sur quelques jours, le covoiturage, les programmes de véhicules verts ou même une forme amusante de transport sans émissions, comme les scooters non motorisés, les planches à roulettes et les pédiluves. En ce Jour de la Terre, mettez-vous au défi de parcourir les propriétés immobilières en utilisant des moyens de transport à zéro émission.

Communiquez avec les utilisateurs des immeubles pour réduire la consommation de plastique à usage unique. Sans dévoiler certaines des horreurs causées par le plastique, je dirai sur une note plus joyeuse qu'il existe de nombreuses façons de se débarrasser du plastique en ce Jour de la Terre (ou n'importe quand !). Encouragez les occupants à se munir de gourdes ; achetez des denrées non périssables en vrac ; emportez des sacs réutilisables pour faire vos courses et des sacs à fruits et légumes réutilisables à l'épicerie ; utilisez d'autres produits réutilisables, comme des tampons auriculaires, des serviettes de tables ou des couches en tissu ; éviter les produits chimiques agressifs en nettoyant les surfaces avec de l'eau et du vinaigre ; dire "non merci" aux pailles à usage unique avant que le personnel du restaurant ne serve les boissons ; installer des appareils électroménagers économes en eau ; apposer un autocollant "Pas de pub" sur les boîtes aux lettres et s'inscrire à la facturation électronique pour éviter la paperasse supplémentaire.

Cultivez un jardin. Les avantages sont nombreux. Préservez votre santé et celle de vos locataires en sachant exactement d'où proviennent les aliments fournis. Avec 48 millions de cas de maladies d'origine alimentaire par an aux États-Unis (où l'approvisionnement alimentaire est considéré comme l'un des plus sûrs au monde), cette certitude est synonyme de pouvoir et de sécurité ! Les jardins permettent d'éviter l'utilisation d'engrais chimiques et d'autres contaminants dans les cultures, tandis que les légumes frais et de saison restent dans votre garde-manger (de plus, les aliments cultivés à la maison ont meilleur goût). Pour encourager les utilisateurs du bâtiment à prendre soin du jardin, annoncez que l'acte physique du jardinage est excellent pour réduire les risques de maladies cardiaques, de diabète ou de prise de poids ; en réalité, une demi-heure de jardinage équivaut à une demi-heure d'aquagym. Pour renforcer cette prise en charge personnelle, les fruits et légumes qui peuvent être cultivés dans le jardin offrent des options de repas denses en nutriments qui peuvent remplacer la consommation animale. Cela permet de lutter contre les problèmes de fond liés au réchauffement climatique, puisque le bétail et ses dérivés produisent chaque année au moins 32 000 millions de tonnes de dioxyde de carbone, soit environ la moitié des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Choisissez d'utiliser des espèces locaes ou adaptées, et gardez à l'esprit les plantes pollinisatrices, car elles abritent des insectes tels que les abeilles, qui sont nécessaires à la fertilité du jardin. N'oubliez pas de ne pas appliquer trop de nutriments ; n'utilisez pas d'engrais à base d'ammoniac ou d'engrais synthétiques à libération rapide.

Ajoutez des plantes d'intérieur. Comme pour l'entretien des plantes d'extérieur, le fait de prendre soin d'êtres vivants est source de détente. En plus d'avoir un effet thérapeutique et esthétique en créant une ambiance détendue, les plantes d'intérieur stimulent l'humeur, la productivité, la créativité et la concentration des occupants d'un bâtiment. Outre ces effets bénéfiques sur la santé mentale, les plantes d'intérieur favorisent également une meilleure santé physique. Le dioxyde de carbone, le formaldéhyde, le toluène, le benzène et de nombreuses autres toxines qui polluent la qualité moyenne de l'air intérieur contribuent à des bâtiments malsains, qui peut provoquer des maladies. Les plantes d'intérieur absorbent et éliminent ces substances nocives, purifiant ainsi l'air. Étant donné que les gens passent environ 90 % de leur temps à l'intérieur (dans les pays développés), les plantes d'intérieur sont indéniablement une bonne chose à avoir et une façon économe de célébrer la Journée de la Terre.

Prenez l'habitude de composter. Le compostage est un moyen simple d'enrichir le sol, de réduire l'utilisation d'engrais, de conserver l'humidité, de réduire la dépendance à l'égard des combustibles fossiles, de favoriser les bactéries bienfaisantes ET d'éliminer les maladies et les parasites de toutes ces plantes que vous avez (espérons-le) à l'intérieur ou à l'extérieur. Près d'un tiers de ce que les Américains jettent habituellement (c'est-à-dire les restes de nourriture et les déchets de jardin) pourrait devenir du compost organique utile. Utilisez des moyens à faible impact pour éviter que tous les déchets végétaux liés aux bâtiments ne se retrouvent dans les décharges. Il suffit de rassembler les fruits et légumes non utilisés ou périmés, le marc de café, les sachets de thé, les tontes de gazon, les feuilles, le papier journal déchiqueté, le carton, le foin, la sciure de bois, les cendres de cheminée, les chiffons de laine, les branches tombées ou les copeaux de bois, et d'autres matières végétales ou naturelles. Ces ingrédients devraient idéalement contribuer à une composition qui fournit du carbone, de l'azote et de l'eau pour sa destination finale. Au fil du temps, le tas de compost collectif deviendra un milieu nutritif, puis un écosystème prospère de bactéries, d'insectes, de vers, de champignons et autres, et ce qu'ils produisent à partir de ce mini-habitat devient un sol dense en nutriments pour la croissance des plantes. Si elle est gérée correctement, cette minuscule "ferme de terre" n'émet pas de méthane.

Planifiez la résilience. Élaborez stratégie pour l'avenir afin de rendre les propriétés à l'épreuve du climat. Fixez des objectifs mesurables et réalisables à court et à long terme. Concevez des plans d'aménagement paysager de plantes pérennes pour remplacer les zones gazonnées et annuelles actuelles. Visez à remédier aux sols compactés et à favoriser la biodiversité. Déterminez comment réduire l'effet d'îlot de chaleur urbain. Trouver un moyen d'améliorer la gestion des eaux de pluie et l'irrigation. Déterminez comment réduire les activités d'entretien. Fixez des échéances pour obtenir des certifications de biens vérifiés, comme BREEAM, LEED, SKA, WELL ou Living Building Challenge.

Rendez davantage hommage à la planète. Puissiez-vous faire appel à l'Alexander von Humboldt qui est en vous et avoir une perspective plus rose et plus animée sur la planète. J'espère que vous trouverez un moyen de montrer votre soutien et votre amour pour le monde lors de la Journée de la Terre cette année. Si cela vous apporte bonheur, paix, économies, une petite thérapie ou une meilleure satisfaction des occupants, adoptez-le au quotidien ! Ensemble, nous pouvons faire de chaque jour le Jour de la Terre.

 

Annexe: En Savoir Plus.  Parmi les livres recommandés figurent Drawdown (Paul Hawken), The Sixth Extinction (Elizabeth Kolbert), This Changes Everything (Naomi Klein), The End of Nature (Bill McKibben), How to Avoid a Climate Disaster (Bill Gates) et Omnivore's Dilemma (Michael Pollan). Consultez la liste complète ici. Recherchez les vies inspirantes d'écologistes influents. Henry David Thoreau, John Muir, George Washington Carver, Rachel Carson, Chico Mendes, Wangari Maathai, Winona LaDuke, Greta Thunberg ; la liste des acteurs clés du secteur de la protection de la Terre est longue. Si vous n'aimez pas lire, optez pour un documentaire ou une série écologique à l'occasion du Jour de la Terre. La voix de David Attenborough est tout ce que j’aime lorsqu'on en vient à la narration (écoutez Our Planet, Blue Planet ou Planet Earth si vous ne savez pas de quoi je parle).  Vous pouvez également regarder Before the Flood, The 11th Hour, Years of Living Dangerously, The Human Element, No Impact Man, Racing Extinction, Food Inc, Cowspiracy, Down to Earth ou The Lorax le jour de la Terre 2021.